Annonces légales

Les associations du 20ème siècle(1)

La Société de secours mutuels

Une société de secours mutuels(2) est créée le 8 novembre 1881 sous le nom de "Société de la commune", avec Alexandre Jozon, le maire, comme président. Société approuvée, elle compte en 1894 16 membres honoraires et 52 participants. Elle reçoit une subvention communale annuelle et des legs.
Elle fête ses 50 ans le dimanche 14 février 1932 lors d'une réunion avec banquet et bal.

La 1ère Fraternelle

D'inspiration catholique(3), elle date des années 1900.
Ses activités sont la gymnastique et le théâtre. Elle organise et participe à des concours de gymnastique régionaux(4) où elle glane de nombreux prix. Elle disparaît au début de la 1ère guerre mondiale en 1914.

Le Lilas Blanc

Créée le 9 avril 1913, cette "Société musicale, artistique et littéraire" ne survit pas au déclenchement des hostilités en 1914.
Les cartes de membres de 1914 ne sont pas distribuées.

 

L'avant-garde

L'Avant-garde de Cannes-Ecluse est une société de tir créée le 4 octobre 1907 et affiliée à l'Union nationale des Sociétés de tir de France. Son siège social est à l'école des garçons(5).
Les activités s'arrêtent en 1914 pour reprendre en 1918, mais pour une brève période, l'objectif d'avant-guerre – préparer la revanche de la défaite de 1871 – ayant été atteint.
Elle cesse toute activité en 1921. Son drapeau est exposé à la mairie.

 

La confrérie de Saint Fiacre

Créée au tournant du 19ème siècle, la confrérie regroupe les maraîchers et jardiniers dont Saint Fiacre est le patron(6).
Chaque année, le dernier dimanche d'août, elle organise une célébration avec grand messe, cantiques traditionnels, bénédiction et distribution de la brioche offerte par la confrérie à la population et procession pendant laquelle la statut du saint est portée sur un brancard(7).
L'après-midi des festivités profanes(8) sont proposées aux cannois(9).

 

L'association des anciens combattants

Créée au sortir de la première mondiale, elle accueille ensuite les anciens de 1939 – 1945.
Le 31 mars 1981, avec l'approbation de la commune, son statut évolue encore(10) pour accueillir
les anciens combattants de tous les les autres conflits dans lesquels la France a été engagée, enparticulier la guerre d'Algérie.

Elle participe activement aux commémorations du 19 mars (cessez-le feu en Algérie en 1962), du 8 mai (armistice de 1945) et du 11 novembre (armistice de 1918).
L'association, qui comptait une cinquantaine d'anciens combattants des trois conflits en 1981, n'en comporte plus maintenant qu'une vingtaine, tous anciens d'Algérie.

La 2nde Fraternelle

En 1943, sur une idée de l'instituteur et secrétaire de mairie, Marcel Lebègue, une association informelle est créée par un groupe d'une vingtaine de jeunes cannois sous le nom de "Association de la jeunesse". Elle est laïque et apolitique.
Les jeunes, privés des distractions habituelles (bals, fêtes, …) par les restrictions liées à la guerre(11), cherchent à s'occuper tout en se rendant utiles. L'idée est de proposer des spectacles aux cannois et d'utiliser le produit des représentations pour envoyer des colis à la dizaine de cannois prisonniers en Allemagne.
Après la guerre, le 15 septembre 1945, l'association est officiellement déclarée à la préfecture de Seine-et-Marne, sous le nom de "La Fraternelle". Les buts déclarés sont la pratique des arts et des sports, la distraction et l'entraide. Le siège social est à la mairie.
En pratique les activités principales sont le théâtre(12), les variétés et la musique.

La Fraternelle répète et joue dans la "salle de gymnastique", rue du château, don de la comtesse Hélène de Fitz-James à la commune. Les jeunes en ont cimenté le sol et aménagé la scène, installant des vestiaires en-dessous. Des spectacles sont également donnés dans la salle arrière du café de la rue Désiré Thoison.
Les activités de l'association cessent en 1953. Le drapeau est déposé à la mairie.

Les associations des années 1960 - 1970

Les années difficiles de l'après-guerre passées, plusieurs associations sportives et culturelles naissent à la fin des années 1960 et dans les années 1970 :
- le C.S.C.E., Club Sportif de Cannes-Ecluse, fondé le 15 septembre 1967(13),
- le Comité des Fêtes et Loisirs de Cannes Ecluse, fondé en mars 1970,
- le Club des jeunes, fondé au printemps 1970,
- le Club de la belle époque, fondé le 22 novembre 1970,
- le Club photo, fondé en 1972,
- la Boule cannoise.
Certaines de ces associations ont disparu, d'autres survivent malgré la difficulté à renouveler les dirigeants bénévoles, d'autres sont florissantes.

  1. Ce texte n’a pas la prétention d’être exhaustif. Que les dirigeants et les membres des associations omises par simple méconnaissance veuillent bien être indulgents.
  2. Les sociétés de secours mutuels sont les ancêtres des mutuelles. Les membres s'acquittent d'un droit d'entrée et d'une cotisation mensuelle. Ces sociétés pratiquent l'entraide entre les adhérents en cas de maladie, infirmité, accident ou chômage. Au 31 décembre 1862, on comptait en France 4 582 sociétés de secours mutuels, avec 639 044 membres (73 881 membres honoraires et 565 163 participants).
    Les sociétés "libres" ne subissent aucun contrôle de l'Etat mais ne bénéficient pas de subventions.
    Les sociétés "approuvées" bénéficient de subventions départementales et communales en contrepartie d'un contrôle de l'Etat.
  3. Le journal catholique "La Croix de Seine-et-Marne" mentionne la Fraternelle pour la première fois en avril 1905.
  4. Dans ses chroniques, l'abbé Zemmer mentionne plusieurs succès de 1906 à 1911.
  5. Avant 1914, un des objectifs des sociétés de tir était de former les jeunes français au maniement des armes.
    La loi du 28 mars 1882 – l'une des lois "Jules Ferry" – sur l'enseignement primaire obligatoire met les exercices militaires au nombre des matières d’enseignement des écoles primaires publiques de garçons.
  6. Saint Fiacre est un moine irlandais du 7ème siècle, fondateur d'un monastère proche de Meaux (dans l'actuel village de Saint-Fiacre où le saint est enterré). C'est le patron des jardiniers, des guérisseurs et de la Brie.
  7. La statue et le brancard sont encore visibles dans l'église.
  8. En 1968, le Bulletin de la Société d'Histoire et d'Art du Diocèse de Meaux décrit ainsi les festivités de 1920 : les musiciens de la fête foraine précédaient le cortège qui partait du café jusqu'à l’église, garçons et filles bras dessus bras dessous. Suivait la messe, où l’on chantait un cantique en l’honneur de Saint Fiacre. A la sortie de la messe, une porteuse de brioche bénie en distribuait les morceaux. Puis un cortège partait dans le village distribuer d'autres brioches aux membres honoraires de la confrérie. Chaque brioche offerte était placée dans une assiette recouverte d’un linge, sous lequel le notable glissait une pièce. Les festivités se continuaient par un banquet, suivi d’un bal. Le soir, un champagne d’adieu regroupait les participants.
  9. Jusque dans les années 1960, une fête foraine se tenait place Miramon à cette occasion.
  10. En particulier parce que les anciens de 1914 - 1918, qui la dirigeaient depuis sa fondation, avaient atteint un âge canonique (Kléber Solègre, président depuis 1926, avait 88 ans. Il avait aussi été conseiller municipal pendant de nombreuses années et dirigeant de la Société de secours mutuels et de l'Avant-Garde).
  11. Les bals sont interdits depuis le 12 mai 1940, début de la "drôle de guerre".
  12. Le président de l'association, Jacques Bordier, est aussi le metteur en scène des spectacles.
  13. Avec, pour commencer, la section Plongée Sauvetage (créée le 25/09/1967, devenue Plongée Nautisme le 13/01/1970); rejointe entre 1970 et 2000 par les sections Handball (1972), Ski nautique (1973), Football, Gymnastique volontaire, Cyclo Sportive et Yoga (1975), Basket Ball (1976), Voile et Planche à Voile (1979), Aérobic (1983), Yosekam-Budo (1993), Multisport (1995), Badminton (1997).
    Quelques sections disparaissent et d'autre apparaissent au 21ème siècle, de sorte qu'en 2014 le C.S.C.E. est composé de 9 sections : Plongée, Ski Nautique, Gymnastique, Yoga, Voile, Football, Badminton, Judo et Karaté.